Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Philippe CHARPENTIER
  • Le blog de Philippe CHARPENTIER
  • : MA DEVISE : "POUR TOUT CE QUI EST CONTRE ET CONTRE TOUT CE QUI EST POUR , SAUF QUAND J'AI RAISON MAIS PAS FORCÉMENT NON PLUS... QUOIQUE ! "
  • Contact

Rechercher

29 octobre 2008 3 29 /10 /octobre /2008 16:58



Autoportrait


Ses outils








Une de ses dernières toiles


Et Giacometti








Et Miro











Les toiles ne sont pas mises par ordre chronologique comme vous pouvez le constater.



Hans Hartung (1904/1989) est attiré dès son adolescence par le graphisme
 abstrait et se passionne pour Rembrandt, Holbein et Goya.
 Il découvre la peinture française lors d’une exposition à Dresde.
 Alors que ses premières peintures sont figuratives, l’utilisation des couleurs aniline
lui inspire ensuite une série d’aquarelles abstraites. Il séjourne à Paris
 sur les conseils de son professeur et s’y installe. Il obtient la nationalité française.
 Chef de file de l’Abstraction lyrique de l’après-guerre, il privilégie le geste spontané,
la touche fluide et rapide, et utilise une gamme chromatique réduite aux contrastes prononcés.
 Les stries et autres formes sont obtenues à l’aide d’objets comme des branches d’arbres.
 Puis, à partir des années 60, le noir devient la teinte majeure, agrémentée
 de grattages et incisions aux couleurs acides. Le noir envahit la toile.
 Hans Hartung griffonne, gratte, agit sur la toile. Le temps, le rythme fait de
ralentissements et d’accélérations, la lenteur par les taches, la vitesse par le pinceau
. L’artiste, qui dans son atelier retourne ses tableaux face au mur,
 pense ses œuvres proche de la réalité, une réalité qui provoque l’acte artistique.
(art fluctuat

"Lorsque j'avais entre huit et douze ans, j'étais passionné d'astronomie.
Je cherchais à dessiner des éclairs.” H.Hartung


Voilà des images de l'exposition Hartung à la fondation Maeght à St Paul de Vence
Où j'étais ce matin. Un peintre dont j'ai toujours aimé la liberté et l'espace ,
Contrairement à la peinture abstraite Française d'après guerre que j'ai
Toujours trouvé étriquée et terriblement datée . A part quelques exceptions
Comme Debré , Soulages voire Mathieu à ses débuts.

Bref une très belle exposition à laquelle j'ai été réfléchir au restaurant
Du Martinez à Cannes , excellent et très agréable ma foi .
Encore une journée de travail !

Enfin... demain je vais pouvoir souffler un peu au golf de St Andréol .
 




.




Partager cet article

Repost 0

commentaires

fbd 30/10/2008 15:19

Oui, Michel, Philippe a raison de dire comme moi. :-P

philippe charpentier 29/10/2008 19:09

Marie eva , on a du voir la même je l'ai vu aussi quand j'avais dans les 20 ans et ça m'a frappé .Michel  figuratif/ abstrait ça ne veut rien dire , il y a la bonne et la mauvaise peinture, un point c'est tout.

michel 29/10/2008 18:34

Faut voir philppe car dans l'histoire de la peinture l'art abstrait restera une goutte d'eau dans un océan...et epu ^tre même "l'avenir nous le dira un porte sans issue...Alors que le figuration... A+

marie-eva 29/10/2008 10:29

j'ai toujours admiré cet artiste... j'avais vu une vidéo de lui quand j'étais gamine où il se créeait ses instruments pour peindre avec des rameaux, des branches, des griffoirs,... et ce que j'avais trouvé fort, c'est que même à la fin de sa vie, en étant réduit physiquement, il arrivait tout autant à donner de la vivacité et du rythme à ses toiles.

philippe charpentier 29/10/2008 07:08

kao  c'est que je repete sans arrêtFBD je fais tout en voiture j'aime la liberté milchel mais si il n'y avait que le premier tableaux , ce ne serait qu'un peintre parmis des milliers ! c'est la suite qui lui donne de la force