Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Philippe CHARPENTIER
  • Le blog de Philippe CHARPENTIER
  • : MA DEVISE : "POUR TOUT CE QUI EST CONTRE ET CONTRE TOUT CE QUI EST POUR , SAUF QUAND J'AI RAISON MAIS PAS FORCÉMENT NON PLUS... QUOIQUE ! "
  • Contact

Rechercher

19 novembre 2008 3 19 /11 /novembre /2008 03:09




Une photo de Bacon saoul dans Soho vraiment très émouvante et terrible .


Francis Bacon naît en Irlande de parents anglais en 1909. Enfant maladif,
Il est durement traité par son père et connaît une grave crise lorsqu’il
Révèle à sa famille son homosexualité. Il part pour Berlin et Paris, où il
Vit la bohème artistique des années folles, puis s’installe à Londres et
 Peint ses premières toiles sous l’influence de Picasso et des surréalistes.
 Il peint pendant la guerre un triptyque, Trois Etudes pour des figures au
 Bas de la croix (1944), où se trouve déjà l’animalité terrifiante de
Ses toiles ultérieures. Plus tard, il détruira une grande partie des œuvres
Exécutées avant 1944. Le travail de Bacon n’est réellement reconnu
Qu’après la Seconde Guerre mondiale : ses œuvres provoquent des
Réactions extrêmes, souvent d’intense répulsion, tant elles sont
Violentes et expressives. La figure humaine y est isolée dans un
Environnement neutre, disloquée, amputée, contorsionnée, comme
Torturée, parfois enfermée dans une cage, elle peut être associée à un
Bœuf écorché (référence à Rembrandt), ou figurée hurlant comme
Dans la série d’études d’après le Portrait du pape Innocent X de Vélasquez.
 Dans les années 1960, Bacon peint plusieurs triptyques emblématiques,
Dont Trois Figures dans une pièce (1964). Après le suicide de son
Compagnon George Dyer en 1971, l’artiste réalise trois triptyques où
 Il décrit de manière obsessionnelle la scène du drame ; il peint également
 De nombreux autoportraits. Largement influencé par l’art classique,
Bacon bâtit une œuvre violente et déchirante, triturant la figure humaine
 Qu’il peignit pourtant exclusivement, sans jamais chercher l’abstraction
 Chère à son époque.Il décède en 1992.(artfluctuat)


J’ai toujours aimé la peinture de Bacon indépendamment de la cruauté
Des sujets, car la peinture, la couleur, la beauté  l’emporte
 Toujours sur la figuration.
On peut parfaitement le voir d’une manière abstraite.
Sa peinture n’est pas si éloignée de Rothko paradoxalement.


Exposition Francis Bacon à la Tate Britain  Londres
11 septembre/4 janvier 2009





Autoportrait


Henrietta Moraes


Isabel Rawsthorne


Triptyques.


autre article sur Francis Bacon

" FRANCIS BACON "




.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

D&D 11/12/2008 00:34

Aïe aïe aïe, je crois que je ne vais pas pouvoir aller à Londres d'ici le 04/01... Quelle déception... Heureusement que je peux encore en rêver un peu par chez vous...

Alatrace 23/11/2008 21:51

tu connais antoine d'agata

emma 19/11/2008 19:43

Je ne connaissais pas Bacon,je le découvre...sa peinture est belle,mais l'homme est terriblement humain,dans cette déchéance alcoolique .Celà interpelle et ne laisse pas indifférent

michel 19/11/2008 18:26

Ben je ne comprends pas l'anglais mais je le trouve trés touchant en tout cas est sa peinture auxrelents d'alcool me touche également et franchie pas mal de frontières . Merci et A+

Philippe Charpentier . 19/11/2008 12:11

Et pur humainement aussi !