Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Philippe CHARPENTIER
  • Le blog de Philippe CHARPENTIER
  • : MA DEVISE : "POUR TOUT CE QUI EST CONTRE ET CONTRE TOUT CE QUI EST POUR , SAUF QUAND J'AI RAISON MAIS PAS FORCÉMENT NON PLUS... QUOIQUE ! "
  • Contact

Rechercher

23 novembre 2008 7 23 /11 /novembre /2008 10:46








Voilà donc avec un mois d'avance, le programme du père Noël ,

Bref tout ce qu’on demande dans tous les domaines ,
La démagogie à tous les étages, demain on rasera gratis
La carte de crédit à fonds illimités !


Le pire c’est qu’il y a 20 % de français pour voter  ce programme

A mi chemin entre le collectivisme Stalinien (couleur locale par temps froid)

Et  le babacoolisme soixanthuitard.
Qui plait aux ex-communistes culpabilisant d’êtres devenus des

Petits-bourgeois capitalistes ( mais très satisfaits de le rester ) !

C’est l’hypocrisie sans nom , car voter pour Besancenot c’est

Se donner bonne conscience en ne votant en fait pour personne !
 C’est la façon hypocrite de voter à droite.
Bref , une fois de plus ne pas assumer  .






  Culture/ communication

- augmentation significative du budget consacré à la culture,

- assurance-chômage des intermittents : retrait du protocole d'accord du 26 juin 2003 ;
protection sociale et revenu minimum garanti pour les "travailleurs du secteur culturel",

- interdiction de la publicité sur les chaînes TV/ radio de l'audiovisuel public et
augmentation de la redevance télé.


 
      Économie/ emploi

- suppression des impôts indirects, notamment la TVA ; imposition sur le revenu
plus progressive avec adjonction de nouvelles tranches intermédiaires,

- taxation massive sur "le capital et les bénéfices" (taux d'imposition pour les sociétés de 50%),

- suppression des subventions publiques aux entreprises de droit privé (directes et indirectes),

- renationalisation sans indemnité des entreprises privatisées accompagnée de la
nationalisation des activités bancaires et de crédit,

- promulgation de mesures législatives interdisant les licenciements,

- reconnaissance progressive du CDI à temps plein comme seule forme du contrat
de travail (suppression du contrat nouvelle embauche et limitation maximale du recours
au CDD et à l'intérim), contrats précaires et temps partiels étant tous à requalifier,

- réduction du temps de travail dans toutes les entreprises, dans un premier temps
à 32 h/semaine, puis 30 heures, sans aucune perte de salaire ni flexibilité accrue,

- création d'un fonds de sécurité sociale professionnelle géré par des représentants
des salariés et financé par des cotisations patronales,

- embauches massives dans le secteur public, lequel doit voir élargir ses champs
d’intervention, s’il le faut par des renationalisations,

- le SMIC passe à 1 500 euros net mensuels, tous les salaires et minima sociaux
étant augmentés de 300 euros. Maintien d'une rémunération égale au salaire antérieur
en cas de perte d'emploi et pour corollaire l’interdiction de toute rémunération
inférieure à ce même SMIC,

- application draconienne du principe de l'égalité salariale hommes-femmes.

   

      Éducation

- abrogation de la loi Fillon et de la loi sur "l'égalité des chances", du plan Allègre
et des décrets relatifs à la décentralisation,


- augmentation conséquente du budget considérable de l'Éducation nationale
pour rendre la scolarité obligatoire jusqu'à 18 ans (gratuité complète des études)
, réduire le nombre d'élèves par classe et créer une allocation d'autonomie pour les jeunes,

- développement d'une formation professionnelle publique indépendante du
patronat et assimilé,

- suppression des subventions publiques à l’enseignement privé, avant
une nationalisation ultérieure, sans aucune indemnisation,

- application rigoureuse de la carte scolaire.



      Institutions/ réforme de l'État

- abolition de la Constitution de la Vème République : instauration de la proportionnelle
intégrale pour les élections municipales, régionales et législatives avec parité
obligatoire homme-femme,

- interdiction du cumul des mandats, limitation du nombre de mandats successifs
et des indemnités des élus,

- suppression du Sénat et de la charge de Président de la République à plus
longue échéance,

- élection des structures intercommunales au suffrage universel direct.



      Sécurité/ justice

- abrogation des lois dites "sécuritaires" (Vaillant, Perben, Sarkozy),

- suppression des Brigades anti-criminalité (BAC) et désarmement des policiers
en contact avec les administrés,

- réforme de la formation des gardiens de la paix et renforcement des cellules
chargées du traitement des affaires financières.

Interdiction des milices privées et polices municipales,

- réimplantation des services publics dans les quartiers populaires et
soutien public aux structures associatives de prévention et d'aide aux victimes,

- renforcement du principe de la collégialité des juges et suppression du fichier
"Service de traitement des infractions constatées" (STIC),

- suppression de la procédure de comparution immédiate et développement massif
des peines alternatives à l'incarcération,

- amnistie des condamnés suite aux émeutes de novembre 2005, des manifestations
lycéennes et du mouvement contre le CPE,

- vote d'une loi-cadre contre les violences faites aux femmes.

  

      Politique étrangère/ défense

- annulation de la dette des "pays du Sud" et fin des liens monétaires
entre l’euro et le Franc CFA,

- retrait immédiat des troupes françaises engagées à l’étranger
(Afrique, Liban, Afghanistan)
et de la France de l’Otan. Reconnaissance du droit à la liberté d'expression
et d’appartenance syndicale pour les militaires,

- coupes claires dans le budget du ministère de la Défense et lancement
d’un plan de reconversion des industries d'armement,

- suppression immédiate et unilatérale des armes de destruction massive,
nucléaires, chimiques ou biologiques détenues par le pays,

- droit à l'autodétermination pour la Nouvelle-Calédonie, la Polynésie,
la Réunion, les Antilles, la Guyane et la Corse.



      Union européenne/ Europe

- annulation de tous les traités européens antérieurs,

- élection de représentants mandatés à une future assemblée chargée
d'élaborer une nouvelle Constitution soumise à référendum après lancement
de débats d’idées sur l'Europe,

- mise en place d’un contrôle conjoint des Assemblées nationale et européenne
sur les activités de la Banque centrale européenne (BCE),

- généralisation à tous les pays membres de l’Union européenne (UE) de
la législation en matière sociale, d’un ou plusieurs pays, la plus favorable aux individus,

- suppression des directives liberticides votées sous couvert
de la "lutte contre le terrorisme",

- reconnaissance au niveau européen du droit à la contraception
et à l'Interruption volontaire de grossesse (IVG),

- abrogation de toutes les directives relatives à la libéralisation des services
et instauration de "services publics européens", sur la base du monopole public,

- abrogation de "l'espace de Schengen" et mise en œuvre d'une politique d'accueil
des immigrés fondée sur la reconnaissance du principe de libre circulation
et d'établissement des personnes.

  

      Santé/ retraites

- Mise en œuvre effective du principe de liberté et de gratuité
pour l'avortement
et les moyens de contraception,

- abrogation du plan hôpital 2007 et suppression des "réformes libérales"
(tarification à l'activité, montants non remboursables…),

- recrutement massif dans le giron public de personnel soignant,

- remboursement intégral des soins et de tout médicament mis sur le marché.
Suppression du forfait hospitalier et des lits privés dans les hôpitaux suivie
de la nationalisation des cliniques privées et de l'industrie pharmaceutique,

- légalisation du cannabis et dépénalisation de la consommation de stupéfiants,

- abrogation des réformes des retraites dites "Balladur" et "Fillon". Maintien des
régimes spéciaux de retraite (cheminots…),

- garantie d’un départ à la retraite à taux plein à 60 ans, sur la base de 37,5 annuités,
avec un taux de remplacement de 75% du meilleur salaire de la carrière
(le dernier pour les salariés du public) ; financement par les effets conjugués de
l'embauche et de la hausse des salaires (?). Suppression du "minimum vieillesse",
aucune pension ne devant être inférieure au SMIC.

 

      Immigration/ intégration

- régularisation de tous les sans-papiers et reconnaissance du droit au séjour,
fondé sur le principe de libre circulation et d'établissement des personnes,


- abandon de la condition de nationalité française pour exercer des emplois dans
la fonction publique. Abrogation de toutes les lois consacrant l’utilité,
même partielle, de la colonisation,

- reconnaissance du droit de vote et d'éligibilité à toutes les élections pour
les étrangers ainsi que de la "diversité culturelle",

- arrêt par des moyens coercitifs des discriminations à l'embauche ou
pour l'obtention d'un logement.



      Logement/ famille

- création d'un service public du logement accompagnant la construction
massive de logement sociaux. Inéligibilité des maires n'appliquant pas la loi
sur le quota "obligatoire" de 20% de logements sociaux dans la commune
dont ils ont la charge.

Application de la loi de réquisition des logements vides,

- création d'un service public gratuit de la petite enfance (crèches, garderies),

- allocation familiale égale pour chaque enfant, versée dès la première naissance,

- reconnaissance de l'égalité des droits en matière de mariage, adoption et
parentalité indépendamment de l'orientation sexuelle,

- renforcement de la lutte contre l'homophobie et autorisation de changement
d’état civil pour les "transgenres".

 

      Environnement

- gratuité pour tous les transports en commun,

- sortie du nucléaire dans les 10 ans, refus de l'EPR et création d'un service
de monopole public de l'électricité produite hors-nucléaire,

- interdiction de la commercialisation des OGM et de leur culture en plein champ,

- transfert gratuit aux "pays du Sud" des technologies propres,

- développement dans l’énergie solaire et éolienne (recherche, équipements…),

- interdiction du fret routier longue distance.



C'est vraiment le catalogue de La Redoute  !



.

Partager cet article

Repost 0
philippe charpentier - dans Au bout de la nuit
commenter cet article

commentaires

Philippe Charpentier . 24/11/2008 20:33

Je ne le porte pas aux nues  mais comme je le dit depuis son élection je souhaite qu'il reussisse et non qu'il echoue ! c'est la grosse difference d'avec tout les anti à tout prix qui n'ont aucune intelligence .

fbd 24/11/2008 20:12

J'espère que tu sais voir ses limites aussi... tu ne peux pas le porter aux nues non plus, c'est un profiteur comme les autres, faut pas s'illusionner, avec les mêmes contradictions, et probablement ses mensonges.
Moi aussi je trouve que penser librement c'est de ne pas faire de croisade sous une bannière...

Philippe Charpentier . 24/11/2008 14:25

Je ne me crois pas pur , sincere , oui ! j'assume mes contradictions , je ne joue pas de role , l'argent ne m'importe pas vraiment , ni le pouvoir , seule la liberté m'importe.Il n'y a pas de sauveurs , il y a des gens qui sont ceux qu'il faut au bon moment , parfois....Je deteste tout les embrigadements , les groupes ,les sectes et les partis , aujourd'hui je defend sarko car c'est le seul qui agisse et qui bouge cette masse de gens bloqués dans leurs petits privileges, habitudes , contradictions mais toujours quémandeurs du Tout Etat ! Le capitalisme montre ses limites , le collectivisme les à montrées ! Bref plus les gens sont antisarko plus je suis pour ! Jusqu'a nouvel ordre il n'y a que des guignols irresponsables dans les autres camps .

fbd 24/11/2008 13:57

Donne le pouvoir et l'argent à n'importe qui, tu vas voir le résultat. Le plus sympa va devenir ce qu'il critiquait chez l'autre!! A tout niveau, du petit blogueur au ministre.
Tout le monde se croit pur et sincère, mais chaque voisin pense souvent que l'autre est hypocrite et intolérant! Ce n'est pas bouffon, çà?
C'est vrai que la colère empêche le vertige, quelque part elle rend les choses sensées et avec des directions solides, mais si on l'arrête deux secondes, les choses se relativisent... et y'a pas de "meilleur"(e), il n'y a que des moins pires!
On a le choix entre des "pires" et des "moins pires". C'est pour cela que l'enthousiasme pour des sauveurs, ça me laisse rêveuse

Philippe Charpentier . 24/11/2008 13:35

Je precise que je ne suis pas renseigné !, je sais lire les coms et leurs reponses , il se trouve qu'en plus j'ai une excellente memoire  , sans ça jamais je ne m'immisce dans la vie privée des gens , je ne suis pas concierge (comme elle par ex au hasard) ,mais quand les gens l'ecrivent en public ce n'est plus de la vie privée.
Bien sur que pour les politiciens on est d'accord , mais ça c'est loin , alors que la même chose est sous nos yeux et à portée de clic ! et toujours de la part de ceux qui les denoncent !!!! c'est ça que je denonce !!!! Mais ça donne l'impression qu'elle est le centre du monde , non c'est tout simplement un" exemple" accessible a tous ....
Kao: tu as parfaitement le droit de t'exprimer d'autant que c'est une excellente analyse ;
A part ça ,son importance n'est que celle de quelques blogs à vrai dire assez peu passionnants.