Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Philippe CHARPENTIER
  • Le blog de Philippe CHARPENTIER
  • : MA DEVISE : "POUR TOUT CE QUI EST CONTRE ET CONTRE TOUT CE QUI EST POUR , SAUF QUAND J'AI RAISON MAIS PAS FORCÉMENT NON PLUS... QUOIQUE ! "
  • Contact

Rechercher

25 juillet 2007 3 25 /07 /juillet /2007 09:51




.
Repost 0
25 juillet 2007 3 25 /07 /juillet /2007 09:46



.
Repost 0
Philippe CHARPENTIER - dans Les fleurs
commenter cet article
24 juillet 2007 2 24 /07 /juillet /2007 14:29




.
Repost 0
24 juillet 2007 2 24 /07 /juillet /2007 00:09

Cliquez sur l'image pour voir sa peinture.














J'aime la sculpture qui exprime le corps et qui permet
De sentir les gestes du sculpteur.




.
Repost 0
23 juillet 2007 1 23 /07 /juillet /2007 12:13

Mac Coy Tyner en quartet avec Gary Bartz ,
(grand saxophoniste qui a joué entre autres avec Miles Davis )
Et Eric Gravatt ,le premier batteur de Weather Report ,
Passe aux caves de la Mignonne à Sancerre
Dans le cadre du festival  Val de Jazz ,
Soit ,un des plus grand pianiste vivant , le compagnon de
John Coltrane pendant plus de 20 ans et
qui avec ce quartette mythique :
 John Coltrane,Mac Coy Tyner, Jimmy Garrison
Et Elvin Jones a donné à LA MUSIQUE plusieurs
De ses chefs d'oeuvres dont " A LOVE SUPREME "

300 personnes pour une capacité de 700 places !


Un concert du tennisman Yannick Noah avec une musique
Pour soirées de campings et de beaufs sous développés
10.000 personnes . Cherchez l'erreur !

Là , j'ai vraiment envie de tirer dans le tas
et Dieu sait si je suis tolérant ...


.
Repost 0
Philippe CHARPENTIER - dans Au bout de la nuit
commenter cet article
23 juillet 2007 1 23 /07 /juillet /2007 09:36


Jaune y soit qui mal y pense
Jo Niçois Kim Ali panse
Jaunie soie qui ma lippe Hans.
etc.


.
Repost 0
Philippe CHARPENTIER - dans Les fleurs
commenter cet article
22 juillet 2007 7 22 /07 /juillet /2007 19:34


Le maillot jaune


.
Repost 0
Philippe CHARPENTIER - dans Natures
commenter cet article
21 juillet 2007 6 21 /07 /juillet /2007 12:17



Né à Bologne à la fin du XIXe siècle, Giorgio Morandi étudie à

 l’Ecole des Beaux-Arts de sa ville natale.
Dès 1910, l’artiste a défini son style. La découverte de l’œuvre de Cézanne,
 Puis celle des fresques des peintres du Quattrocento
(Giotto, Piero delle Francesca, Uccello, Masaccio) sont déterminantes.
 Peu après Morandi fait la connaissance des peintres futuristes italiens
Et se joint à eux lors de plusieurs expositions.
 Il est enrôlé dans l’armée d’Italie et,
Rapidement blessé, subit alors une crise profonde.

Après la guerre, Morandi découvre la « peinture métaphysique »
de Giorgio de Chirico et Carlo Carrà : il développe leur concept,
En y ajoutant une forte dose de poésie.
Les natures mortes qu’il peint alors révèlent
Une « intégrité impénétrable comme un corps céleste » (Brandi).

Dans les années 1920, Morandi semble s’éloigner des
 Courants picturaux d’avant-garde auxquels il s’était associé plus jeune,
Et se renferme sur lui-même, pour ne peindre plus que les éléments
 De son intérieur physique et mental.
 Peu d’événements, en dehors de son professorat à
l’Ecole des Beaux-Arts de Bologne et de diverses
Expositions internationales, ponctueront désormais la vie de l’artiste,
Qui se retranche dans la peinture.


Morandi ne peut être clairement identifié à une école de peinture spécifique.
 L’œuvre de Cézanne représente son influence majeure :
Il lui emprunte la monumentalité des formes et les zones denses de couleur.

L’artiste développe une approche intime de l’art qui,
Guidé par une sensibilité formelle d’un grand raffinement,
Donne à ses paysages et à ses natures mortes
Une subtile délicatesse de ton et de dessin.

Exerçant une grande influence sur les artistes italiens
 de la seconde moitié du XXe siècle,
 Giorgio Morandi meurt à Bologne en 1964, à l’âge de 74 ans.




















"Pour moi il n'y a rien d'abstrait ; par ailleurs, je pense qu'il n'y
a rien de plus surréel, et rien de plus abstrait que le réel."
Giorgio Morandi

.



Repost 0
20 juillet 2007 5 20 /07 /juillet /2007 23:09



.
Repost 0
Philippe CHARPENTIER - dans Natures
commenter cet article
20 juillet 2007 5 20 /07 /juillet /2007 11:44


Le marasme que l'on nomme communément faux mousseron,
bouton de guêtre ou pradelet en occitan,
s'appelle marasmius oreades en latin.
Le mot oreades évoquait chez les anciens grecs les nymphes
des montagnes ; cette précision signifie que l'on avait associé
dans le passé, à ce champignon des personnages mythiques :
nymphes, fées ou même sorcières en raison de sa particularité
de pousser en cercles dans de l'herbe beaucoup plus sombre
(les ronds de sorcières).
Plus tard, on a su que que les filaments souterraines (le mycélium),
qui constituent la partie principale de cette plante, produisent
beaucoup de nitrites dont l'accumulation tue l'herbe voisine.
Il se forme alors une sorte de piste nue dans le rond de sorcière.
Ces nitrites finiront par donner un engrais puissant lorsque
le mycélium s'élargira ; l'herbe poussera alors
plus drue et plus sombre.

Le chapeau est relativement petit : de 2 à 8 cm de diamètre,
d'abord en forme de cloche ensuite étalé et retourné vers
le haut sur les bords pour les vieux spécimens.
Son centre est toujours un peu mamelonné
et sa marge
un peu striée.

La couleur est brune quand il est humide et s'éclaircit
lorsqu'il sèche.
Les lamelles sont larges, espacées et inégales ;
 quelques unes sont fourchues et leur couleur est semblable
à celle du reste du chapeau.

Le pied est grêle, de 5 à 10 cm de haut, cylindrique,
un peu renflé et cotonneux à la base , il devient vite
coriace et parfois tordu en spirale ; sa couleur
est la même que celle du chapeau.

La chair assez claire, élastique puis coriace, a une
saveur rappelant la noisette.

L'ensemble de ce champignon dégage une odeur caractéristique
très agréable qui s"accentue avec le vieillissement ; celle-ci
contribue à son l'identification facile.

Cette espèce constitue un excellent comestible à cueillir
jeune et même plus vieux à l'état desséché.
Il pourra être consommé seul ,avec un roti de veau ou
en omelette (délicieuse) et, gros avantage sur la plupart
des autres champignons, on pourra le faire sécher très facilement,
sa réhydratation lui redonnera le volume et le goût initial.

 

J'en ai trouvé ce matin dans le jardin , je vais bientôt

Pouvoir vivre en autarcie complète !


 

Je ne serais pas là souvent les jours prochains,

pour cause d'exposition et de harcèlements d'admirateurs,

Amateurs et autres milliardaires pas Texans.

 

 

.

 
Repost 0