Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Philippe CHARPENTIER
  • Le blog de Philippe CHARPENTIER
  • : MA DEVISE : "POUR TOUT CE QUI EST CONTRE ET CONTRE TOUT CE QUI EST POUR , SAUF QUAND J'AI RAISON MAIS PAS FORCÉMENT NON PLUS... QUOIQUE ! "
  • Contact

Rechercher

2 décembre 2005 5 02 /12 /décembre /2005 10:28
Repost 0
Philippe CHARPENTIER - dans Au bout de la nuit
commenter cet article
1 décembre 2005 4 01 /12 /décembre /2005 17:57
Repost 0
Philippe CHARPENTIER - dans Au bout de la nuit
commenter cet article
1 décembre 2005 4 01 /12 /décembre /2005 17:56
Repost 0
Philippe CHARPENTIER - dans Au bout de la nuit
commenter cet article
1 décembre 2005 4 01 /12 /décembre /2005 17:54
Repost 0
Philippe CHARPENTIER - dans Au bout de la nuit
commenter cet article
1 décembre 2005 4 01 /12 /décembre /2005 17:52
Repost 0
Philippe CHARPENTIER - dans Au bout de la nuit
commenter cet article
29 novembre 2005 2 29 /11 /novembre /2005 11:24
Repost 0
Philippe CHARPENTIER - dans les traces
commenter cet article
29 novembre 2005 2 29 /11 /novembre /2005 05:38


Un cadeau de Janie
cliquez sur la main pour aller chez elle.
Repost 0
28 novembre 2005 1 28 /11 /novembre /2005 18:34
Pharaos’s Dance,Spanish key
Miles Davis, trumpet, Wayne Shorter,saxophone soprano,
Bennie Maupin, clarinette basse, Larry Young, Joe Zawinul
Chick Corea, electric piano, John Mac Laughlin, guitare,
Dave Holland, Bass, Harvey Brooks, electric Bass
Lenny White, Jack  de Johnette, drums,
Don Alias, Jumma Santos, percussions,
Le 21 août 1969 à New York City

Cela sonne comme le générique d’un film à grand spectacle
Réunion de Stars, pour un grand festin
Manger le temps, le déchirer, l’annihiler,
Pharoahs’dance, vingt minutes et cinq secondes d’autarcie,
Échos superposés, charleston fermée mais claire et battue,
Jack de Johnette, le son sale, Lenny White, le son net
Congas slappés dans les intervalles
Basse, contrebasse et clarinette basse pour les enfers
Chick Corea et Larry Young, la couverture nuageuse omnipresente,
Cumulonimbus souvent, stratus, parfois !
Miles pour les changements de saisons, orages, tornades, ou nuits noires.
Benny Maupin et Wayne Shorter dans les airs sans paliers.

Pyramide de sons qui s’entrecroisent sur une « china » non éteinte
Grains de sables  qui les portent  et ne comptent  plus, et depuis
Longtemps le temps des autres, la musique  n’a plus de limites
Sinon quelques étoiles immuables depuis le début des temps à contretemps !

Cliquez dessous pour aller chez Miles

BITCHES BREW   Disque CBS

Repost 0
Philippe CHARPENTIER - dans JAZZ ET MUSIQUES
commenter cet article
28 novembre 2005 1 28 /11 /novembre /2005 18:15
Repost 0
28 novembre 2005 1 28 /11 /novembre /2005 17:03


De toutes façons je suis ambidextre!
Alors ne cherchez pas!
Repost 0