Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Philippe CHARPENTIER
  • Le blog de Philippe CHARPENTIER
  • : MA DEVISE : "POUR TOUT CE QUI EST CONTRE ET CONTRE TOUT CE QUI EST POUR , SAUF QUAND J'AI RAISON MAIS PAS FORCÉMENT NON PLUS... QUOIQUE ! "
  • Contact

Rechercher

2 juin 2005 4 02 /06 /juin /2005 00:00
La dernière fois que je suis tombé amoureux d’une femme c’était il y a trois ans à la Maison de la culture de Bourges. Ce n’était pas vraiment une femme,c’était toutes les femmes,et à travers elles le monde.Une entité sexuée mais sans images précises,toutes les images,tous les corps,j’était assis au premier rang ,un ballet construit sur la musique de Steve Reich (music for 18 musicians),musique hâtivement classée dans les musiques répétitives, comme Philip Glass,Terry Riley etc..musique basée certes sur la répétitions de modules et leur juxtaposition ordonnée par de légères différences de temps,,drogue douce ou dure, en tout cas elle sursoit à leur emploi ! Souvent repassait sous mes yeux une danseuse au corps souple et charnu que la danse transfigurait en lumière clignotante au gré de la superposition des xylophones, marimbas, vibraphones, pianos à touches touche, juste d’une frappe décalée…Tomber amoureux d’une mesure qui à l’infini semble se répéter. .L’endroit où la répétition ne crée aucune lassitude, mais au contraire l’attirance de plus en plus forte pour ce versant de l’infini situé juste derrière l’horizon. C’est en cela que la musique de Steve Reich est forte, c’est que loin de nous lasser, elle nous invite à redécouvrir que la vie n’est que la petite somme des temps ajoutés, de l’ennui juste parfois interrompu d’un accord impromptu. Bref vous comprendrez mon émoi envers Anna Teresa de Keersmaeker quand vous saurez qu’elle a ensuite crée des ballets sur « Bitches brew »de Miles Davis » « A love Supreme » de John Coltrane, autant dire que tous mes rêves deviennent réalité et que cette réalité est enfin transformée en rêves.
Repost 0
1 juin 2005 3 01 /06 /juin /2005 00:00
 

Qui se soucie de regarder
 La fleur de la carotte sauvage
Au temps des cerisiers?
Yamaguchi Sodô
Repost 0
31 mai 2005 2 31 /05 /mai /2005 00:00
 

Dans le cadre de recherches poussées une équipe de savants,psychologues,dermatologues,saucissonologues,
nouvellechansonfrançaisezologue et autres conneriesologues
cherchent à savoir si la vision de cette tomate va déclencher
 une polémique sur le blog (voir pivoine et iris).
Tout les appareils de mesure les plus récents sont branchés
 en permanence pour guetter le moindre signal.
Repost 0
philippe charpentier
commenter cet article
30 mai 2005 1 30 /05 /mai /2005 00:00


Pureté et finesse deux mots qui sonnent étrangement par les temps qui courent.
Repost 0
30 mai 2005 1 30 /05 /mai /2005 00:00

Rapprochements certainement incertains mais pas fortuits,
Michael Brecker l’un des fils prodiges de Coltrane est le père
De presque tous les saxophonistes actuels,
Jerry Bergonzi, un peu plus jeune, gagnerait à plus de reconnaissance,
D’ailleurs Daniel Humair l’avait repéré dans les années 90.
 Peut-être faudrait-il qu’il s’entoure de musiciens plus charismatiques
Pour que son vrai talent éclate enfin.
 Mike Nock pianiste et compositeur peu connu même des aficionados
(un peu comme Don Grolnick) s’est, à l’inverse de Bergonzi toujours très bien entouré,
Mais est resté une sorte d’éminence grise probablement plus passionné
Par la musique que par ses a-cotés.
Quant au dernier disque de Baptiste Trotignon ,pianiste jeune et déjà reconnu,
Avec David El-Malek , qui au ténor revendique sa filiation avec Bergonzi et Brecker,
C’est un disque de Musique,swing omniprésent,
Compositions emberlificotées et compliquées, suites de citations,
Et démonstrations techniques qui nous bassinent.
Un vrai quartet avec quatre musiciens.
Ce semble être un pléonasme,pourtant le nombre de quartet avec un gros ego
 Et trois comparses prouve le contraire,ou quintet ou sextet etc.…
 Enfin une musique dont on ne peut determiner la couleur à l’écoute.
Qui au contraire nous promène de Debussy en Petrucciani,
De Bill Evans à Chick Corea en passant par Eric Satie,
Sans que ces filiations nous pèsent. Plaisir, écoute, mélange.
 Bref un très bon disque parmis quatre grands disques… !
La Quaternité
Repost 0
30 mai 2005 1 30 /05 /mai /2005 00:00

Les autres n'aiment déjà pas leurs voisins alors pensez,"un nègre,
 et en noir et blanc en plus!"
 A part ça il s'agit de MILES DAVIS salle Pleyel vers 1973.
Photos P.C
Repost 0
philippe charpentier - dans JAZZ ET MUSIQUES
commenter cet article
28 mai 2005 6 28 /05 /mai /2005 00:00

 
Au lieu d'aller voter bêtement NON ,
allez donc faire un tour au Musée Guimet ,
au moins vous ne regretterez rien...
Repost 0
27 mai 2005 5 27 /05 /mai /2005 00:00
Bernard Lubat, interminable du spectacle comme il se définit, seul véritable anar au sens noble du terme dans le milieu de l’art argenté ou plutôt argentier. Super musicien, accordéoniste, pianiste, batteur (souvenez vous du quartet avec Stan Getz, Eddy Louiss, René Thomas,) chanteur et j’en passe ! Salut Bernard, te souvient-tu de ta maison à Orgeval où je venais souvent avec Emmanuel « Pinpin », les sessions au studio Davout où je mitraillais à tout va, l’espace Cardin etc…Les supers bouffes, les bœufs divers, Eddy à la batterie, toi au piano etc.…Aucune nostalgie, rien que des souvenirs d’une époque ou les « stars « n’existaient pas, ou l’on pouvait faire le bœuf avec les plus grands, pas de frontières, pas d’argent, pas de classes, juste la vie en passant…L’amour des belles et bonnes choses et tu continues tant bien que mal !Je m’incline devant un symbole de liberté, TOI.
Repost 0
25 mai 2005 3 25 /05 /mai /2005 00:00
Le saviez-vous ? il existe aux Etats-Unis une église où l'on ne chante que "A love supreme" toute la journée depuis des années. Mauvais signe, elle vient de fermer. D'après certains rapports de l'ONU au train où cela va il reste environ 40 ans à vivre sur cette terre dans les conditions actuelles , c’est-à-dire privilégiées pour nous (pays développés...!) et merdiques pour tous les autres . Après ce sera plus que merdique pour tout le monde et Le Monde......!!! S’il y a un autre après.....................................................................Ainsi fût 'elle...
Repost 0
25 mai 2005 3 25 /05 /mai /2005 00:00

La Photo représente ce vieil hôtel désaffecté
 que l'on voit si l'on se retourne! Juan les pins 2002

Le lendemain du concert de Keith Jarrett avec Gary Peacock et Jack De Johnette,
Souvenir en particulier de "Whisper Not" ce magnifique thème de Benny Golson ,
Tellement intemporel et nostalgique en même temps,
Ce qui peut sembler antinomique , la nostalgie étant liée au temps...,
 Donc ,disais-je le lendemain: concert de Herbie Hancock
avec en première partie Marcus Miller ancien bassiste de Miles Davis ,
qui ne s'en est pas remis, car il nous sert depuis qu'il n'est plus "tenu" ,
Une soupe jazz rock/variété avec un niveau sonore insupportable ,
Pour des oreilles de taille moyenne, et , bien sûr 80% du public (genre branché mou,
Overlookés pour l'occasion, ils avaient du dévaliser un magasin de farces et attrapes)
 Etait venu pour lui , alors que se produisait après lui Herbie Hancock,
 Celui sans qui le plus grand quintet de tout les temps ,
j'ai nommé Miles Davis, Wayne Shorter, Herbie Hancock, Ron Carter,
Tony Williams n'aurait pas existé,
Celui auquel tout les D.J et autres traficoteurs de synthé ,
Doivent tout ( voir "CROSSINGS" 1973)
 Sans parler de ces thèmes "Watermelon Man" "Maiden voyage" "Cantaloupe Island"
Qui font partie de l'histoire,
Thèmes bâtardisés par les clones de l'acidjazz
(Jazz pour castrés) genre Saint Germain et autres similis tout.
Repost 0