Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Philippe CHARPENTIER
  • Le blog de Philippe CHARPENTIER
  • : MA DEVISE : "POUR TOUT CE QUI EST CONTRE ET CONTRE TOUT CE QUI EST POUR , SAUF QUAND J'AI RAISON MAIS PAS FORCÉMENT NON PLUS... QUOIQUE ! "
  • Contact

Rechercher

13 février 2009 5 13 /02 /février /2009 14:42











Acryliques sur toile 120/160 cm 2009




.


Repost 0
12 février 2009 4 12 /02 /février /2009 18:15
















Acryliques sur toile 2009 120/160 cm



Quelques vues du jardin .
(les insectes feront l'objet d'une étude ultérieure)


.



.
Repost 0
12 février 2009 4 12 /02 /février /2009 07:38






.
Repost 0
11 février 2009 3 11 /02 /février /2009 17:29









Ca avance tranquillement, aujourd'hui repos car j'ai attrapé une insolation.
C'est vraiment pire que Cayenne !




.




.
Repost 0
11 février 2009 3 11 /02 /février /2009 07:26















Kurt Schwitters

1887 : Naît à Hanovre en Allemagne
1908-1909 : études à l’Ecole d’art de Hanovre
1909-1914 : étudie la peinture à l’Académie des beaux-arts de Dresde.
Ses œuvres d’abord figuratives et conventionnelles (paysages et portraits),
subissent l’influence de tous les mouvements d’avant-garde du début du XXe siècle.
1918 : il tourne le dos à la peinture traditionnelle et se compose entre 1918 et 1920,
une esthétique personnelle fondée sur la substitution de déchets et de détritus
 de toutes sortes aux matériaux nobles (huiles, pigments).
1919 : il fonde son propre mouvement Dada à Hanovre qu’il nomme « Merz ».
Grand « fouilleur » de la société industrielle et de la réalité urbaine,
Il intègre  sur ses toiles tout ce qu’il trouve au hasard de ses recherches :
Billets d’autobus, lambeaux d’affiches ou de journaux, cigares, boutons,
Morceaux de tissus, bouchons,  fil de fer, bref, tout ce qui a été rejeté par la société.


Refusant une re-production illusoire de la réalité, il fait au contraire,
« entrer » la vie dans le domaine de l’art.

Il a influencé beaucoup de peintres , Rauschenberg en particulier .
Il meurt en 1948

« Je ne comprends pas pourquoi on ne pouvait utiliser dans un tableau, au même
 titre que les couleurs spécialement fabriquées pour les peintres, des matériaux
 tels que : vieux billets de tram ou de métro, morceaux de bois flotté, tickets de
 vestiaire, fil de fer, rayons de vélo, boutons, en un mot toutes les vieilleries qui
 traînent dans les greniers ou sur les tas d’ordures. C’était là, en quelque sorte, un
point de vue social et, sur le plan artistique, un plaisir personnel… »
(K.S)


.
Repost 0
9 février 2009 1 09 /02 /février /2009 20:00










.
Repost 0
9 février 2009 1 09 /02 /février /2009 07:23





A moins que ce ne soit le contraire ?









.
Repost 0
8 février 2009 7 08 /02 /février /2009 17:57



Démarrage ce matin (11 h) , je travaille le dimanche MOI !


Ce sont les anciennes toiles propres !


Les mêmes sous un autre angle , je me suis installé sur la piscine
recouverte d'un plancher en bois.



Ces deux heures d'installation et de démarrage m'ont donné faim, je suis donc sur une
Terrasse de restaurant place Jamaa el Fna , avec d'un coté l'Atlas enneigé
Et de l'autre la place bien connue grouillante de monde.
Inutile de préciser qu'il fait très beau et environ 22 °.



Bon c'est pas l'tout mais c'est l'heure du thé (16 H) , donc pliage des gaules ,
Et retour au bercail après une sacré journée de travail.
Quand on pense qu'il y en a qui veulent interdire le travail  le dimanche !
 quelle bande de feignasses !



.
Repost 0
8 février 2009 7 08 /02 /février /2009 04:41










.


Repost 0
7 février 2009 6 07 /02 /février /2009 15:03




Voilà les toiles encore toutes propres qui viennent d'arriver .
20 X120/250 cm et 10 X 40 /120
Voilà qui devrait m'occuper .

En dessous , mon atelier (il y a aussi la maison ,mais
dès que la pluie cesse c'est à dire demain ,je m'installe dans le jardin.)


Le matin, j'arrive par l'allée principale après avoir laissé mes attelages d'éléphants ,
Autruches, Nandous et autres animaux de compagnie au Caravanserail voisin.


Une collation est servie sur cette table , quelques poulets , corbeilles de fruits
Poissons grillés et autres agneaux de lait en croûte.


C'est dans ces bosquets que rossignols et autres volatiles chamarés et bigarrés
Chantent à tue tête afin de d'honorer la présence du Maître. (moi)


Au fond, une de mes demeures , où j'aime relire les Mille et une Nuits
Dans la traduction de Mardrus , cela va sans dire,tout en picorant
Quelques fruits exotiques.


Une des allées où l'artiste en personne déambule avec un air inspiré
 (quand il se sent observé )


Un des citronniers où je confisque un citron pour mon poisson.


La table où l'artiste boit un thé dans la position du penseur de Rodin .



Bref, c'est dur la vie d'artiste.
.




Repost 0
philippe charpentier
commenter cet article