Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Philippe CHARPENTIER
  • Le blog de Philippe CHARPENTIER
  • : MA DEVISE : "POUR TOUT CE QUI EST CONTRE ET CONTRE TOUT CE QUI EST POUR , SAUF QUAND J'AI RAISON MAIS PAS FORCÉMENT NON PLUS... QUOIQUE ! "
  • Contact

Rechercher

4 février 2009 3 04 /02 /février /2009 04:51



oué,zy va célnoeuf 3 vouala quoi!


Vive le nucléaire et l'indépendance !


L'aile ou la Suisse ?


Que nenni , le Maroc


Marrakech avant l'atterissage .


Et voilà, encore une nouvelle aventure qui commence sous d'excellents hospices.

(Pas de Bône)


.








Repost 0
3 février 2009 2 03 /02 /février /2009 02:37
Per Kirkeby est né en 1938 à Copenhague; après avoir suivi une
 formation complète de géologue, il se tourne vers l'art. Il rencontre
 des personnalités de l'avant-garde des années 1960 comme Beuys ou
 Nam June Paik. Pourtant il va se consacrer essentiellement à la peinture,
 la gravure et la sculpture. Peintre de paysage avant tout, inspiré par les lichens,
les arbres, les mouvements de l'eau, du ciel (nuages, brouillard) et de la terre,
il accumule, superpose, les formes, les couleurs. Personnalité très connue
au Danemark, on l'a découvert en Europe au début des années 1980 dans
le flux du regain d'intérêt pour la peinture néo-expressionniste. Les peintures
de Kirkeby sont des affirmations puissantes du pouvoir expressif de la peinture,
 de la richesse d'un savoir faire qui associe des tons, des strates et des formes
dans l'espace de la toile. Elles invitent le spectateur à entrer comme dans une caverne.
 Il faut dire ici que cette fascination, cette invitation à se perdre est constamment
contrecarrée par la place importante faite à d'autres artistes, mais c'est précisément
 révélateur de la démarche discursive de l'artiste. Dans ses textes également il
interroge constamment l'identité de l'observation, la vérité du trait qui traduit et qui 
devient vérité, représentation. Il observe autant un fjord, des écorces d'arbres ou
les oeuvres rencontrées dans les musées.  
 Patrick Schaefer,












.
Repost 0
3 février 2009 2 03 /02 /février /2009 00:37







Repost 0
1 février 2009 7 01 /02 /février /2009 08:10











Repost 0
philippe charpentier - dans "Images du monde"
commenter cet article
31 janvier 2009 6 31 /01 /janvier /2009 08:17






Sacré La Fontaine , il devait travailler avec Nostradamus ....

Je suis buffle ou boeuf ( c'est moins class') en signe Chinois.




La Grenouille qui se veut faire aussi grosse que le Boeuf



    Une grenouille vit un boeuf
    Qui lui sembla de belle taille.
Elle, qui n'était pas grosse en tout comme un oeuf,
Envieuse, s'étend, et s'enfle, et se travaille,
   Pour égaler l'animal en grosseur,
     Disant : « Regardez bien, ma soeur ;
Est-ce assez ? dites-moi ; n' y suis-je point encore ?
- Nenni. - M' y voici donc ? - Point du tout. - M' y voilà ?
- Vous n'en approchez point. » La chétive pécore
   S'enfla si bien qu'elle creva.

Le monde est plein de gens qui ne sont pas plus sages :
Tout bourgeois veut bâtir comme les grands seigneurs,
   Tout petit prince a des ambassadeurs,
     Tout marquis veut avoir des pages.



Jean de La Fontaine





.

Repost 0
philippe charpentier - dans Au bout de la nuit
commenter cet article
31 janvier 2009 6 31 /01 /janvier /2009 03:17














.
Repost 0
philippe charpentier - dans "Images du monde"
commenter cet article
30 janvier 2009 5 30 /01 /janvier /2009 18:32


Anne Gastinel

Après avoir remporté de nombreux prix dans les grands concours
Internationaux (Scheveningen, Prague, Rostropovitch) elle commence à
Se produire dans toute l'Europe. Anne Gastinel est définitivement révélée
Au grand public lors du Concours Eurovision 1989, retransmis depuis Vienne
Par toutes les télévisions européennes.
Anne Gastinel fait aujourd'hui
Partie des
 plus grands virtuoses du violoncelle. (info)


Je l'ai découverte récemment à la radio ,étant toujours resté fidéle à
 Pablo Casals
puis Rostropovitch et j’ai vraiment été pris par la profondeur,
Le son, le grain, le souffle de cette artiste.
Je l’ai immédiatement acheté évidemment !



Repost 0
philippe charpentier - dans Musique classique
commenter cet article
26 janvier 2009 1 26 /01 /janvier /2009 02:50







De Staël le peintre le plus pompé des « peintres de blog »  et autres
 Fabricants de croûtes. Parce que l’apparente facilité de sa peinture
Donne aux mauvais l’impression qu’il suffit d’écraser au couteau
Des plaques de couleurs juxtaposées pour faire de la peinture !

Ras le bol de ces ignares et pasticheurs.


De Staël disait :
« Toute ma vie, j'ai eu besoin de penser peinture, de voir des tableaux, de faire de
la peinture
 pour m'aider à vivre, pour me libérer de mes impressions,
de toutes les sensations, de toutes les inquiétudes auxquelles
 je n'ai trouvé d'autre issue que la peinture. ”

Il se suicide à 41 ans en pleine gloire .



On est loin des faux semblants et de la médiocrité qui nous environne !

( Dans tous les domaines)



.
Repost 0
26 janvier 2009 1 26 /01 /janvier /2009 02:17







Ci-dessous un portrait et partition d'Alfred Cortot




Alfred Cortot
 Né le 26 septembre 1877 à Nyon (Suisse),
Il  décède le 15 juin 1962

 Il débuta le piano à 5 ans au conservatoire de Genève.
Ses parents déménagèrent à Paris en 1886 afin qu'il puisse poursuivre ses
 études au conservatoire de Paris. Il y resta dix années et obtint en 1896 un
 premier prix de piano. La même année il fut nommé chef d'orchestre à Bayreuth.
En 1902, passionné par Wagner et musicien complet , il fut le premier chef d'orchestre
 à diriger en France le "Crépuscule des Dieux". En 1905 il fonda avec Jacques Thibaud et
 Pablo Casals, un trio de musique de chambre dont la réputation devint
 internationale( ne se séparant qu'à la seconde guerre mondiale). Alfred Cortot se
fit également connaître alors pour son talent de soliste au piano. En 1907, souhaitant
 transmettre sa vision personnelle de la musique, il devint professeur
au conservatoire national de Paris.Alfred Cortot a eu une grande influence
sur l'interprétation pianistique tant en France qu'à l'étranger. Il fut le premier à réaliser
une fusion des différents styles pianistiques, associant technique et expressivité.
Dans son ouvrage "Principes rationnels de la technique pianistique” , il développa
 sa méthode selon laquelle la subjectivité et la recherche personnelle doit
 accompagner le travail des doigts, des poignets et des bras.



.
Repost 0
philippe charpentier - dans Musique classique
commenter cet article
25 janvier 2009 7 25 /01 /janvier /2009 00:44





Portrait prémonitoire de Guillaume Apollinaire. 1914


L'Angoisse du départ. 1914


Mystery and Melancholy of a Street. 1914

La Grande Tour. 1913


The Enigma of the Hour. 1911


The Uncertainty of the Poet. 1913


Le Chant d'amour. 1914


Giorgio de Chirico
Né à Volo le 10 juillet 1888


Son père, amateur d'art, lui fait découvrir la Grèce antique. Giorgio de Chirico
 commence par étudier l'art à l'académie de Munich où il découvre des
philosophes tels que Nietzsche et Schopenhauer. De 1909 à 1917, de Chirico
 crée des images hantées et oniriques : c'est la période 'métaphysique' du peintre.
 Sa peinture porte sur des paysages dont la lumière de la Méditerranée se reflète
 sur les villes, puis, progressivement, son attention se porte vers des études
 d'entrepôts encombrés, où parfois cohabitent des mannequins. Ses portraits
 de l'écrivain Guillaume Apollinaire ont été très bien accueillis et lui ont permis
de s'introduire dans le milieu surréaliste. Des artistes tels que Max Ernst,
Salvador Dali et René Magritte ont revendiqué être influencés par le travail
du peintre italien.
Il décéde à Rome le 20 novembre 1978



.
Repost 0